Browsing Tag

trouver sa voie

Conseil n°2 : Suis ton coeur

03/03/2017

trouver sa voie conseil 2

Le chemin qui mène jusque là

Tu es arrivée sur ce blog parce que peut être tu veux trouver ta voie, ton job idéal, celui qui te va comme un gant, que tu aurais envie de faire toute ta vie, qui soit ta passion, que tu aimes tout simplement. Mais aujourd’hui, ce n’est pas le cas.

Pourquoi? Déjà tu as passé toute ta vie à faire un travail qu’il faut en te disant qu’il fallait trouver un travail qui paie les factures, un travail où il y a un marché. Tu as choisi des études en vue d’entrée dans le marché du travail sous les meilleures hospices, tu as fais le bon bac pour avoir la bonne école. En fait, ton chemin a été tracé bien avant que tu ne prennes ce travail. Tu t’es retrouvé dans ce boulot que tu n’aimes pas. J’extrapole un peu. En fait, c’est ce qui m’est arrivé surtout.

Jamais, je ne me suis demandée ce que j’aimais, ce que je voulais faire. Mais plutôt mes choix ont longtemps été dirigé par ce besoin de créer une vie stable, avec une carrière, un boulot qui paie bien, pour assurer mes arrières, avec le bon bac, les bonnes notes. En suivant ce chemin sécurisant, j’ai fini tout droit dans une vie qui ne me plaisait plus. En fait, pendant des années ça allait jusqu’à ce que je me rappelle que je déteste mon travail et que j’en ai ma claque des RTTs et d’une promotion dans cette boite.

Mais qu’est ce qui a manqué ? Faire ce que j’aime, le boulot que j’aime.
Bah comment faire ça? Ecouter mon coeur. Lui me dira ce que j’aime faire.

Have the courage to follow your heart and intuition, they somehow already know what you truly want to become. – Steve Jobs

Euuhhh méga hic. Je n’ai jamais fait ça…. Je n’avais mis jamais le coeur en premier. Le choix du coeur était perdu entre tous les « Il faut que », « Je dois », « C’est pas cher », « Ça marche », « C’est à la mode », « C’est ce qui se fait », « Ce qui ce que truc muche a fait et elle a beaucoup aimé », « J’ai besoin de ça ». La conséquence de ça, c’est que j’avais un appart meublé chez ikea, avec plein de trucs dépareillés, des vêtements achetés parce que c’étaient pas chers ou en soldes, pleins de trucs que je faisais qui ne m’intéressaient qu’à moitié, je vivais une vie qui me ressemblait pas. Donc pas étonnant que je faisais un métier qui ne me plaisait pas non plus.
Continue Reading

Pourquoi j’ai changé de vie

13/02/2017

pourquoi changer de vie
Je dis souvent que c’est à cause de ma maladie que j’ai changé de vie. En fait, c’est la raison qui m’a mise au pied du mur. Mais c’est un enchevêtrement d’idées et de pensées qui m’ont mené à changer totalement ma vie. Ma maladie est seulement un des facteurs déclenchants au fond.

En fait, ma reconversion est le fruit d’un long processus de réflexion qui a vraiment remis en cause toute mon existence.

Vous savez ce que les gens disent lors des conversations métaphysiques. Bah je suis le fruit d’une conversation métaphysique avec moi même. Pas ce genre de conversation qu’on a à 3h du mat avec une bande de gens bourrés et en partant du principe qu’on sait que ça ne mènera à rien.

Je voulais pour parler de toutes ces raisons et ce questionnement existentielle qui est à l’origine de mon changement de vie, qui a provoqué la recherche de sens et l’envie de faire de ma passion mon métier.

Ce qu’on retient en maison de retraite

Je ne sais pas pourquoi mais hier soir j’ai pas arrêté de penser à cette conversation que j’avais eu avec mon pote David. Fallait que je vous le raconte. Je ne vous ai jamais parlé de mon ami David. C’est un pote d’école d’ingé. Lui étudiant en génie des systèmes urbains et moi génie informatique. On est rentré dans la vie active en même temps. On a vu nos carrières avancés et évolués. Entre 2 bières, il nous arrivait de nous demander où on serait dans quelques années.

Un jour, il me raconte cette histoire qui va me rester sur le coeur. Il me parlait de l’expérience d’une de ses amies qui travaille en maison de retraite.

David: “Tu sais de quoi parlent les vieux dans les maisons de retraite ?
Moi: “Non chai pas.
David: “Il parle de leurs enfants et de leurs voyages.
Moi: “Ah ouais…. C’est tout ?
David: “Ouais.
Moi: “Et ceux qui ont travaillé toutes leurs vies, qui n’ont pas d’enfants? Ils parlent de quoi ?
David (d’un air triomphant) : “Bah ils ne parlent pas.
Moi: “Nooonnn ?
J’en reste surprise et choquée. C’est juste un extrait de toutes les choses qu’on peut se raconter lol. David si tu me lis 😛. Je sais pas si tu souviens de cette conversation mais elle m’a marqué. Elle a remis en question pas mal de chose dans ma vie.
Continue Reading

Crois en tes rêves

02/02/2017

Crois en tes rêves

Le courage d’y croire

Je sais que ce n’est pas intuitif pour tout ceux qui disent “Je veux le voir pour le croire“. Mais tes rêves ne se réaliseront qu’à partir du moment où tu y croiras.
C’est facile de croire quand tu vois les choses. C’est facile de croire une fois que c’est fait. Mais croire quand c’est une idée folle, croire quand ton intuition te susurre cette idée, croire quand tout le monde pense le contraire. Là, c’est courageux !

Toutes les personnes, qui vivent leurs rêves aujourd’hui, y ont tous cru un jour. Elles n’ont pas attendu de voir et de croire après.

Si tu ne crois pas que tu y arriveras, tu auras toujours le regard tourné vers ce qui pourrait échouer. Tu douteras. Tu te mettras des bâtons dans les roues. Tu chercheras des raisons qui expliqueraient pourquoi ça ne marchera pas. Tu ne seras qu’à moitié engagée. Tu ne feras pas grand chose. Tu resteras derrière le doute.

Commence par y croire.

Tes rêves te challengeront.
Tes rêves te demanderont toujours de croire d’abord.
Tes rêves n’existeront qu’à partir du jour où tu y croiras.

Believe you can and you’re halfway there – Theodore roosevelt

Soit assez folle pour y croire.
Soit assez effrontée pour oser croire que l’impossible est possible.
Soit assez visionnaire pour voir ce que les autres ne voient pas.
Soit assez courageuse pour écouter ton intuition.

Une fois que tu y croiras, il n’y aura plus rien qui ne te retiendra. Plus personne ne pourra te faire changer d’avis. Il ne restera plus qu’à trouver comment tu vas y arriver.
Continue Reading

Trouver sa voie : Conseil n°1

22/01/2017

trouver sa voie - conseil 1
J’ai des personnes qui m’écrivent et me demandent des conseils. Je voulais les partager ici car ça peut aider d’autres personnes aussi. Ça m’a donné l’idée de commencer une petite série de conseils simples et pratiques. Je débute par celui ci.

Il y a une première chose qui me plombait quand je voulais tellement trouver ma passion mais je savais pas par où commencer.

Je ne sais pas ce que je veux

J’arrêtais pas de dire « Je sais ce que je ne veux pas mais je ne sais pas ce que je veux ». Je l’ai dit plein de fois. J’en restais là dans ma réflexion. Donc je n’avançais pas. J’arrêtais pas d’énumérer ce qui n’allait pas, ce que je ne voulais plus, ce qui me frustrait. J’arrivais pas à décoller mes yeux de cette situation qui me pourrissait le quotidien et je disais inlassablement « Je sais ce que je ne veux pas mais je ne sais pas ce que je veux ».

On me demandait ce que j’avais envie et je répondais « Je sais ce que je ne veux pas mais je ne sais pas ce que je veux ». C’était suffisant pour clôturer une conversation. Si je disais que je ne savais pas, c’est que je ne savais pas. Je ne cherchais pas plus loin. Je crois que j’avais besoin de statuer sur le fait que je ne voulais plus ma situation actuelle et exprimer un peu mon ras le bol. .

Mais en disant ça, ça ne m’aidait pas à savoir ce que je voulais, à avancer dans mon projet. « Je sais ce que je ne veux pas mais je ne sais pas ce que je veux » Ce n’est pas la fin de la conversation. Ce n’est pas suffisant. Je suis restée là dedans pendant des mois sans faire de progrès. Continue Reading

Outil de développement personnel

Le monde “Il faut”

21/06/2016

le monde il faut

Je suis née et j’ai grandi dans le monde qui s’appelle « Il faut ». Mes parents, ma famille et la plupart de mon entourage aussi. Je vous en parle parce que vous aussi venez sûrement de ce monde. J’ai récemment pris conscience qu’il existait le monde « j’aime ». Je vous parle de ces deux mondes si différents.

Le monde « il faut »

C’est un monde où tous les habitants commencent la plupart de leurs phrases par « il faut ».

  • « Il faut avoir des diplômes. »
  • « Il faut travailler. »
  • « Il faut avoir des enfants. »
  • « Il faut écouter ses parents. »
  • « Il faut acheter un appartements. »
  • « Il faut attendre la retraite. »
  • « Il faut que je fasse un regime. »
  • « Il faut que je me trouve un copain. »
  • « Il faut que j’aille en reunion. »
  • « Il faut… »

Dans toutes les conversations, les mots « il faut » sont utilisés environ toutes les 5 minutes.

On ne sait pas qui a inventé ce qui survient après les mots « Il faut » . En fait, personne ne s’est posé la question mais étrangement les gens font les actions « Il faut ».
Moi depuis un certain temps, j’ai commencé à me poser la question. Mais qui a inventé les « Il faut »?
Je sais que ce n’est pas moi ni mes parents ni ma famille ni mon entourage ! Mais alors pourquoi on obéit et on suit les règles « il faut ». Pourquoi est-ce que je ferais les actions « Il faut » ?

Les habitants du monde « il faut » sont très aigris et ne sont pas satisfaits ni heureux. On a l’impression qu’il n’y a pas beaucoup de jour de soleil et il y a souvent des temps nuageux et lourds. Les personnes sont souvent déprimés et malades. Les habitants sentent un poids leur peser sur les épaules à longueur de journée. Ils passent leur temps à se plaindre. Ils ont l’impression de réagir à leurs vies plus qu’il ne choisissent leur vie.
L’endoctrinement du « Il faut » commence dès le plus jeune âge. Les enfants grandissent en entendant « Il faut » par ci « Il faut » par là. Il est donc tout naturel pour les adultes de le répéter les « Il faut » à tue tête.

Les habitants du monde « Il faut » ont:

  • Ont des lundis moroses,
  • Procrastinent,
  • Sont frustrés, résignés, épuisés.
  • Perdent le sens de la vie.
  • Ne savent pas pourquoi ils font les choses.
  • Se forcent à faire des choses pour faire comme les autres ou (inconsciemment) faire plaisir aux autres, à leur parents, leurs chefs, leurs amis…
  • vivent des vies qui ressemblent à celle de leur voisins.

Continue Reading

Outil de développement personnel

Exprime ton rêve

10/04/2016

exprime ton reve

Au fond du coeur

Vas y dis le

Ce que tu as enfoui au fond de ton coeur depuis bien trop longtemps.
Ce que tu as envie de dire au monde entier.
Que ce soit dans l’oreille d’un confident ou de ta meilleur amie.

Dis le

Que ce soit ton rêve le plus fou
Que tu aies envie de faire le tour du monde, de faire de ta passion ton métier, d’être une artiste reconnue internationalement, de publier ton premier livre, d’améliorer le monde, d’être champion sportif…

Dis le

Qu’est-ce que tu veux vraiment?
Commence par le dire à toi-même droit dans les yeux.
La première chose à faire est de te l’avouer à toi-même.

Combien de temps encore tu vas supporter cette situation? Pourquoi il faudrait vivre pour faire un métier qui te plait qu’à moitié, payer des factures et laisser la vie te filer entre tes doigts?

You may say I’m a dreamer, but I’m not the only one. I hope someday you’ll join us. And the world will live as one. ― John Lennon

Commence par dire ce que tu as vraiment envie :

  • Pas ce que tu ne veux plus, pas ce qui est bien, pas ce qui est cool, pas ce qui est possible.
  • Mais ce que tu veux vraiment.
  • Ce qui te fait chavirer le coeur et te fait trembler d’excitation à la fois.
  • Ce rêve tellement grand qui te fait peur.
  • Ce rêve que tu ne t’autorises pas.
  • Ce rêve qui n’est pas raisonnable, qui te parait tellement impossible.

Oui je parle de ce rêve là

Je sais que ça fait peur. Parfois même, c’est une envie folle que tu gardes en toi.

Mais dis le. Dis ta vérité

Celle qui te brule langue. Celle qui te tiens éveillée la nuit.

Celle que tu penses que les autres vont se moquer de toi si tu oses le dire.
Et si ce n’était pas vrai ? Et s’il y a en avait d’autre comme toi? Si en le disant, tu permettais aux autres de le dire aussi ?

Et si les gens étaient prêts à entendre tes désirs les plus profonds ?

Continue Reading