Browsing Tag

francais

Quelles sont mes passions?

03/04/2015

Fais ce que tu aimes

Pas de centre d’intérêts

Quand je me demandais quelles étaient mes passions ou mes centres d’intérêts, les seules réponses qui me venaient à l’esprit étaient le shopping, regarder la télé, sortir avec les amis, aller aux restaurants… mais c’est ce que tout le monde fait pour sociabiliser et passer le temps. Au fond, je ne faisais que passer le temps. Je me sentais frustrée et sans aucun intérêt.
Quand j’ai pris conscience que je voulais changer de boulot, j’ai commencé à me poser des questions. J’ai réalisé que même en dehors du boulot, je ne profitais pas de la vie. Mon problème était plus profond que le seulement un boulot insatisfaisant. Si mon boulot était si ennuyeux, je me devais au moins de m’amuser une fois libérée du travail. J’ai dépensé tellement d’énergie à être frustrée à cause de mon travail que je n’avais plus d’énergie pour profiter de ma vie hors du boulot.

Une autre raison qui explique pourquoi je n’ai pas de passions, est que j’ai eu une éducation stricte et stérile culturellement parlant. Pour ma famille, le but dans la vie est de gagner de l’argent, vivre confortablement et suivre les traditions chinoises. Ils ne m’ont jamais appris à rêver ni à profiter de la vie. En conséquence d’une telle éducation, je ne me suis jamais permise d’explorer en dehors des limites de mon education.

Passionnément

J’ai entendu des gens dire « Tu le sais si tu as des passions ou pas. Si tu avais des passions, tu le saurais. » Mais je ne pouvais pas me dire que j’étais une personne sans passion. Je suis tellement passionnée avec mon mari, mes amis, quand je parle et quand je vis chaque jour de ma vie. Parfois mes sentiments et mes émotions sont si forts qu’ils me transportent. Je suis sure que j’ai des passions. Mais quelles sont-elles? Continue Reading

Premier pas vers le changement

25/03/2015

Premier pas vers le changement-developpement personnel

GettyImages


En Octobre 2013, J’ai annoncé à mon manager que je voulais changer de carrière. C’était une grosse étape pour moi d’admettre ça. L’étape d’après était de passer à l’action et de rechercher mes passions. Mais je devais le préparer mon mariage planifié pour la mi 2014. J’ai repoussé mon projet de trouver ma nouvelle carrière après le mariage. Je voulais consacrer toute mon énergie à mon développement personnel. Je savais que je voulais m’y mettre à fond et ne faire que ca. Pourtant après le mariage, je n’arrivais toujours pas à m’y mettre.

Premier pas

Comme conseillé dans le super bouquin Coach Yourself to Success, je voulais trouver un life coach pour m’aider.
Cette tâche m’a paru compliquée à entreprendre. J’avais une sorte de peur qui m’empêchait de le faire. C’était inconnu et ça sortait de ma zone de comfort. J’en étais arrivée à un point où je savais ce que je ne voulais plus mais j’avais trop peur de sortir de mes gonds et de prendre mes responsabilités pour améliorer ma vie.

Un jour en Août 2014, mon mari m’a donné le contact d’une coach à Paris qu’il a eu par un de ses collègues. Quand on fait face à un projet difficile ou qui nous parait trop important, trop grand, il est conseillé de faire un premier petit pas pour commencer. Mon premier pas a été d’envoyer un email à cette coach. Juste quelques mots. Apres ce premier mail, le reste du processus a suivi naturellement. Je pouvais pas me résoudre à choisir la première coach venue. Alors j’ai cherché et contacté plusieurs coachs pour les comparer et trouver un qui me convienne. Très vite, je faisais des séances de coaching gratuit pour les tester.

Changement en action

Pour me préparer aux sessions de coaching, je me suis dis que j’avais besoin de m’ouvrir l’esprit et de gagner en confiance. J’ai commencé à lire des blogs en développement personnel et à aller sur twitter. Je me suis mise à tweeter des citations inspirantes sur @chenanna. Ainsi, j’ai reçu plein d’ondes positives et je me suis mise en condition pour le coaching.
Continue Reading

Outil de développement personnel

J’ai décidé d’éteindre ma télé

12/03/2015

Pour arrêter de procrastiner, avril dernier j’ai décidé d’éteindre la télé et de la mettre dans le placard. Chaque jour, je regardais des films ou la télé-réalité. Le soir en arrivant à la maison, la première chose, que je faisais, était d’allumer ma télé.
Ce que tu vois et ce que tu vis formate ton esprit. De même que ce que tu manges et ce que tu bois modèle ton corps. J’ai pas envie de nécroser mon cerveau à force de regarder les gens dire des bêtises. Les bouquins de développement personnel conseillent toujours d’éteindre la télé pour récupérer le temps perdu devant la télé. J’étais facilement absorbée par n’importe quel film ou émission qui passait. Je ne dis pas que tout est inintéressant et ne mérite pas s’y attarder mais on peut choisir de voir un programme et d’éteindre la télé au lieu de la laisser allumer par défaut. C’est ce que je faisais . C’est maaaaaalll !
C’est fait maintenant 6 mois que ma télé fait dodo dans mon placard. Je me sens tellement mieux maintenant. Elle ne me manque pas. Je ne regarde même pas les infos. Les gens sont surpris que je ne sois pas au courant des choses qui se passent dans le monde. J ‘ai pas l’impression d’avoir besoin d’être au courant.
Vous vous demandez peut être ce que je fais à la place de regarder la télé. Bon au début, je regardait des séries coréennes et américaines. Ok, ce n’était pas forcément mieux que la télé, j’avoue mais au moins je choisissais de manière consciente ce que je regardais alors qu’avec la télé je regardais ce qui était le moins inintéressant.
J’ai commencé à lire des articles de développement personnel, tweeter à propos de mon propre développement personnel, écrire mon blog etc. Éteindre ma télé m’a permis de me libérer du temps et j’ai eu plus de temps pour faire ce que j’aimais vraiment. Aujourd’hui, le développement personnel prend plus en plus de place dans ma vie. Et j’adore ca !!
J’ai (re)découvert un site extrêmement inspirant.
Ted Talks !!
J’en regarde très souvent. Je me passe des talks pendant que je cuisine, que je fais la vaisselle… La longueur de talks est parfaite 20 minutes. Laver la vaisselle ca prend un talk, cuisiner 2 talks, plier les vêtements 1,5 talk. Ça me booste pour faire d’autre chose après. J’apprends plein de trucs et surtout ca m’inspire.
C’est pour ça que je voulais partager mes TED talks préférés.
Continue Reading

Ce que pensent les autres

04/03/2015

reaction-a-la-reconversion-professionnelle

GettyImages


J’avais du mal à parler de ma reconversion professionnelle avec mon entourage. J’avais peur qu’ils ne comprennent pas ou même qu’ils se moquent de moi. Quoi? Tu veux changer de boulot? Mais tu as un super diplôme, tu bosses dans une boite sympa et t’as un bon salaire… Voila les voix qui me hantaient. Je faisais attention à en parler seulement au bon moment et aux bonnes personnes. Ce sujet me touche beaucoup et j’avais vraiment pas envie que les gens le prennent comme une blague. Je n’avais pas envie de passer des heures à me justifier. J’ai rencontré plusieurs types de réaction que j’ai classés ainsi:

Type 1: Les personnes qui ne comprennent pas du tout

Ils sont complètement fermés à la possibilité d’avoir un job passion ou à un autre mode de vie. Pour eux, la vie ça se resume à :
– Avoir un bon salaire,
– Avoir des enfants,
– Avoir un nombre défini de jours de vacances,
– Travailler de 9h a 18h, 5 jours par semaine,
– Avoir une passion ou centre d’intérêts seulement hors du boulot.
Ces personnes pensent que la vie est ainsi faite et qu’on n’y peut rien, je ne fais que me rendre malheureuse et que je perds mon temps à penser autrement. Plus vite, je reviendrais à la raison, moins je me ferais de mal. Ils argumenteront avec moi pendant des heures que j’ai tord et que je ne peux pas vivre de ma passion. Ils pensent que si je faisais de ma passion mon boulot, ma passion deviendrait une obligation. Avec la contrainte financière, on en perdrait sa passion.

Type 2: Les personnes font semblant de comprendre

Les personnes qui disent comprendre mais qui en même temps disent que ce n’est pas pour eux. Ils disent comprendre mon envie de faire de ma passion mon métier mais eux-mêmes ils s’empêchent d’y penser et cherchent des raisons pour expliquer pourquoi ça ne peut pas s’appliquer à leur cas. Ils veulent pourtant être libre et vivre une vie passionnée.
Continue Reading

Comment j’ai arrêté d’être somnambule

19/02/2015

self-developpement

Les somnambules

En fait, je ne suis pas somnambule 😛 C’est une référence au post ultra intéressant de Personal Excellence. Quand je l’ai lu, ça m’a soufflée. Je vous encourage à le lire.

Dans son post, les somnambules sont les gens qui ne cherchent pas atteindre leurs rêves et qui n’ont pas de but dans leur vie et qui n’ont pas de vision claire de ce qu’ils veulent accomplir.
Comment savoir si vous êtes vous même un somnambule dans votre vie :
– Vous avez des activités futiles :Pour passer le temps, vous regardez beaucoup la télé, surfez sur le net, faite la fête, jouez à des jeux addictifs, vous vous plaignez souvent…
– Semaines après semaines, vous attendez avec impatience le week-end,
– Vous manquez de motivation,
– Vous n’avez de but précis dans votre vie,
– Vous faites comme tout le monde sans savoir pourquoi (se marier, avoir des enfants, acheter une maison).

Moi aussi, j’ai été une somnambule

Pendant longtemps, je n’ai pas arrêté de me plaindre à propos de mon boulot, de ne pas avoir d’activités intéressantes en dehors du boulot, de mes amitiés tièdes. Mais je ne faisais rien pour changer. Au boulot, j’exécutais les mêmes tâches qui ne faisaient aucun sens pour moi. Je n’arrivais pas à me projeter dans ma carrière dans 5 ans ou 10 ans. En rentrant du travail, soit j’étais scotchée sur mon canapé à regarder n’importe quoi à la télé, soit je sortais pour décompresser, soit je surfais sur le net jusqu’à 2 heures du matin nuit après nuit. Même si mon boulot était ennuyeux et peu motivant, je travaillais beaucoup pour réussir.

Continue Reading

Pourquoi je blogue !

08/02/2015
why do I Blog

Getty Images

Le commencement

Ça fait un an que je me suis rendu compte que je souhaitais changer de carrière. En quête d’inspiration, j’ai commencé par lire des livres et des blogs de développement personnel. Je voulais rencontrer des personnes qui étaient dans la même situation que moi pour en discuter. Je recherchais des témoignages de bloggeurs qui auraient expliqué comment ils ont procédé. Je n’ai trouvé aucun blog qui m’ait inspiré ou intéressé sur ce thème.
Le but de ce blog est de retracer mes progrès dans mon développement personnel et discuter de ce que j’ai appris dans les livres, les blogs et de ma propre expérience.

Nom du blog

J’ai nommé le blog « Do What you love » car ça fait référence à une citation populaire qui me tient à coeur. Pendant trop longtemps, j’ai pris des décisions pour les mauvaises raisons. J’ai choisi ma carrière parce que j’avais des facilités, parce que mon université était prestigieuse, parce je pouvais avoir un bon salaire, parce que le marché du travail en informatique était florissant etc. La bonne raison aurait été de faire ce que j’aime, ce qui m’intéresse et ce qui me passionne.
Continue Reading