Browsing Category

What I love

What I love

L’absence de ceux qu’on aime

01/08/2017

anna chen - life coach absence de ceux qu'on aimeAujourd’hui, je voulais parler de ce que je traverse. Je savais que ça allait arriver. Ma grand mère est morte en début juillet. Ça faisait 2 mois qu’elle se battait et qu’il n’y avait plus d’espoir.

Les funérailles à la chinoise sont très compliquées. Ce sont des enchainements d’actions tellement ordonnées qu’il n’y a pas le place pour le deuil le vrai : se rendre compte qu’on a perdu un être cher. J’avais juste envie d’être avec ceux que j’aime, de me laisser aller à être moi même et de pleurer. J’ai juste envie de me rappeler de ma grand mère, lui dire au revoir.

Je n’ai pas eu l’espace de parler d’elle en famille. Ici, c’est mon hommage à moi. Ma façon de me rappeler d’elle et lui dire combien elle a compté pour moi.

Je n’ai pas envie d’enseigner à qui que ce soit comment gérer le deuil. Je n’ai rien à enseigner là dessus. C’est la première fois que je perds quelqu’un qui compte vraiment. Pendant longtemps, je disais que j’avais de la chance de n’avoir jamais eu à vivre ça, de perdre quelqu’un de cher. Ce jour-là est arrivé. Continue Reading

What I love

10 légèretés pour rendre la vie plus belle

19/06/2017

10 legeretes pour rendre la vie plus belle - anna chen life coach de vie
Je voulais partager quelque chose de léger. Je vous propose de découvrir 10 petites choses que je fais pour rendre ma vie plus belle au quotidien.

Ça fait plus de 2 mois que je n’ai pas publié. J’ai eu beaucoup de joie à écrire cet article. C’est pas trop mon style ce type d’article. J’espère que ça vous plaira de découvrir mes petites joyeusetés. Mon mari aime à dire qu’on est des grands enfants. Vous me direz si vous êtes d’accord avec lui.

Prendre soin de mes plantes

Tous les matins première chose que je fais, je me lève et j’arrose mes plantes. À la maison, il y a 6 orchidées, 3 peperomias, du basilic, du persil, 2 ficus, une fougère et 2 plantes grasses. Ça en fait du monde 🙂 . Depuis plusieurs mois, je les chouchoute vraiment. Je sais à quelle fréquence chacune a besoin d’être arrosé. Je les pulvérise tous les matins. Certaines ont besoin d’être arrosé quotidiennement. Je les observe, je le ressens. Je sais si elles ont besoin d’eau ou pas. Je me connecte à elle. Je leur donne de l’engrais. Avant, il arrivait que je laisse mourir mes plantes faute de soin. Ça me fait plaisir de les voir grandir chacune à leur rythme, voir des nouvelles feuilles vertes claires.

Ranger mon bureau

Je fais de la place sur mon bureau dès que je me lève le matin. J’aime nettoyer et ranger avant de commencer là journée. Ça me fait du bien. Je range aussi la table de la cuisine. C’est aujourd’hui devenu automatique mais ce n’était pas le cas avant. L’espace exterieur reflète l’espace intérieur et vice versa. Je me sens plus sereine pour démarrer la journée.

Dire je t’aime

Je dis Je t’aime presque tous les jours à mon chat, que je suis fière d’elle, qu’elle est la plus belle. Je dis je t’aime à mon mari. Pas tous les jours, pas comme une chanson. Un petit je t’aime avant de dormir, quand je le prends dans mes bras en me rendant à la cuisine, quand il est en train de travailler avec un petit bisous dans le cou. J’aime exprimer ces mots. Ils méritent d’être dit et peu importe si l’autre le sait déjà. Parfois, je pense « Je t’aime » à ma mère ou « J’adore » à mes clients, à mes objets (mes cristaux, mon kindle, « mes vêtements »).
Continue Reading

What I love

Fille d’immigrés

23/02/2017

fille d'immigrés
Je sais qu’on est à une époque où l’immigration, le racisme, l’étranger, l’autre est un sujet délicat. Je ne voulais pas rajouter une couche. Ce que je dis ici est juste mon point de vue personnel et ma compréhension de la situation. Je ne pensais pas le publier mais ça me prend aux tripes et j’avais envie de le dire parce que ça me touche. Je parle rarement de mes parents. Je les évoque et je pense surtout aux rapports conflictuels que nous avons eu. Aujourd’hui l’histoire de cette immigrante qui m’a profondément émue résonne en moi et me fait comprendre tellement de choses à propos de ma famille.
Continue Reading

What I love

Ses mots en plein coeur

26/01/2017

Ses mots en plein coeur
Je voulais vous partager quelque chose de personnel, un petit trésor que j’ai écris lors de mon dernier Nanowrimo. Ce n’est pas en lien avec le développement personnel. Aujourd’hui, je vous parle de ma moitié :). C’est le texte que préfère mon mari.

Nous photomaton - coach de vie

Juste avant de partir à Zürich

Lui a du mal à parler des émotions, des choses en général. Il est économe en mot. Il pense que ça ne sert à rien de faire des longs discours. C’est surtout les actions qui comptent. Lui dit très peu comment il vit les choses.
Avec mon côté anxieux, j’imagine toujours des choses désagréables qui expliqueraient pourquoi il ne s’exprime pas. Mais à chaque fois qu’il me dit ce qu’il pense, ce qu’il a sur le coeur, soit je fond en larme parce qu’il m’a touché soit je reste blême parce que je ne comprend pas haha. C’est un homme simple. Il n’a pas besoin de dire de fioritures. Moi j’aime bien les fioritures. (C’est pas étonnant que ce soit moi qui blogue et pas lui 😛 ) J’ai besoin qu’on me convaincs et qu’on me fasse des tirades. Sauf que lui, avec 3 mots, il peut me toucher en plein coeur.

Je vous re-situe la scène. En début d’année 2012, il commençait à stresser parce qu’il ne savait pas comment il allait faire pour rester en France puisque son doctorat s’achevait en Juin de la même année. Par chance ou hasard (mais il n’y a pas de hasard), on apprend que Google avait des bureaux à Paris et qu’ils recrutaient des ingénieurs. Inespéré, il envoie son CV. Le processus de recrutement prend des mois et s’éternise. Il devait avoir un poste à Paris mais en cours de route il s’avère qu’il n’y a plus de poste à Paris mais plutôt à Londres ou Zürich. Il choisit Zürich.

On est à gare de Lyon. Son train est à quai. On voit les personnes les uns après les autres monter dans le train. On cherche sa voiture, sa place et on y dépose sa valise. Je sais que je ne partirais pas. Il revient sur le quai avec moi. Il y a surement beaucoup de bruit autour de nous. Mais j’ai comme un moment où tout se ralentit. Les personnes marchent vite et vont rejoindre leurs voitures. Je suis dans ses bras. J’ai pas envie qu’il parte. Je vois les couples qui s’embrassent sur le quai et se quittent facilement. Ça n’a pas l’air d’être difficile pour eux. Ça n’a pas l’air d’être leur première fois. Moi, c’est la première fois que je le laissais aller à Zurich. Mais pas la première fois qu’on allait expérimenter la relation à distance.
Continue Reading

What I love

Aimer l’automne

10/11/2016

Aimer lautomne
On est en plein automne et je suis complètement amoureuse de toutes ces couleurs flamboyantes qui colorent les arbres: du jaune, de l’orange, des touches de rouges et de vert qui résistent. J’avais commencé à aimer l’automne en Corée quand j’y étais. Les érables rougissaient et les gingko prenaient de jolies teintes jaunâtres. Le soleil brillait dans le ciel et les températures flirtaient avec les 20-25 degrés. C’était magique.

automne en coree

Automne en Corée – Crédits : english.visitkorea.or.kr

L’automne n’était pas comme à Paris, qui pour moi résonnait avec la fin de l’été, la pluie, le froid, l’humidité, le vent, les gros manteaux, la morosité, les gros nuages noirs, les journées qui raccourcissent. Je disais que c’était le début de la fin. En fait, c’était le début de la fin dés que les journées raccourcissent dés le 22 juin hahaha. Mais avant que l’automne ne pointe son nez, il faisait chaud au moins. Après c’était la fin de cocotier, la déprime jusqu’en Avril, une longue agonie…

Cette année, début Octobre, j’ai commencé à lire et entendre. “J’adore l’automne !” Ça m’a interpellé. Moi qui déteste l’automne, j’ai commencé à avoir un regard différent. Je me suis mise à apprendre à aimer l’automne à Paris pour ce qu’il est et découvrir les merveilles qu’il recèle. On a eu la chance d’avoir des jolies jours ensoleillés à Paris en Septembre et en Octobre. Il a même commencé à faire froid. Les arbres ont changé de couleur et ont commencé à perdre leurs feuilles.

anna-life-coach-automne

Une petite escapade à Giverny

Pendant mon break de 3 mois, j’ai pris la fabuleuse habitude d’aller au jardin du Luxembourg. À chaque fois que j’ai besoin de me remplir d’inspiration. Une petite promenade et bam. Je rentre avec une énergie renouvelée et parfois même un nouvel article.
Continue Reading

What I love

Leçons de vie – Voyage en Australie et Singapour

24/03/2016

Ce que j'ai appris en Voyage

Quand mon amie m’a annoncé qu’elle se mariait en Australie, j’ai pris mes billets sans hésiter. J’avais prévu un voyage de 3 semaines. Autant en profiter vu que je vais de l’autre côté de la planète.

Ce voyage a été différent parce que c’était la première fois que je partais seule à l’autre bout du monde. J’ai laissé mon mari à la maison. J’ai fait 3 arrêts : Singapour, Melbourne et Tasmanie. Ce n’était pas vraiment un road trip. J’étais hébergé chez des amis pendant tout le voyage. En Australie, j’ai littéralement suivi mes amis partout et participé à l’organisation de leur mariage.

Les voyages sont pour moi une expérience pour me découvrir, grandir et évoluer davantage. Ce voyage a été riche en leçon de vie. Sans mari, 3 destinations, vivre comme des locaux, le mariage d’une de mes meilleures amies: Je vous livre ici 3 leçons de vie que je retiens.

Voyager seule

Les 3 premiers jours à Singapour, j’ai été hébergée chez des amis mais la journée je visitais la ville seule.
La première difficulté a été pour moi de démarrer la journée les premiers jours. Décider de mon programme et me dire que j’y allais seule. Il m’a fallut une coup de pouce supplémentaire pour débuter les journées en me disant “Allez, vas-y sors! Franchement, tu n’as pas envie de rester les 3 jours dans l’appartement”. Oui, oui je me fais des dialogues dans ma tête parfois lol. J’ai l’impression que quand on fait quelque chose de nouveau, il y a un toujours un moment où on éprouve une résistance à faire le premier pas. Une fois ce premier pas fait, le reste s’en suit.

Continue Reading

What I love

Se découvrir à Bali

25/09/2015

Se découvrir à Bali

A la recherche de réponse

En Août 2014, j’étais perdue. Je ne savais pas ce que j’aimais ce qui me faisait vibrer. Je me lançais le challenge de trouver mon job ideal et d’agir pour changer de métier. Je vous parle aujourd’hui de la première étape de mon aventure à la découverte de moi même: Bali.
Pour me déconnecter du travail, j’avais posé tout le mois de septembre 2014. La dernière fois où je m’étais déconnectée pendant une longue période, j’avais pris conscience à quel point le travail affectait mon corps.
Cette fois-ci, Bali se présentait comme une nouvelle opportunité pour prendre conscience. J’étais partie avec l’intention de trouver des réponses à mes questions:

Un mois pour me trouver dont deux semaines à Bali.
Je me suis dit: c’est l’endroit, le moment.

L’esprit de Bali

Nous avions choisi de visiter plusieurs endroits : quelques jours à Ubud puis la petite île de Gili Trawagan et les derniers jours à Seminyak. Chacune de ces destinations portaient des vibrations différentes.
Bali esprit
Ubud qui m’a le plus marqué et que je porte aujourd’hui dans mon coeur.
Ubud est le coeur culturel de Bali, où se regroupent des artistes, des peintres, des rizières, des sculpteurs et des temples.
Malgré le manque de propreté et les rues saturées de voitures, je ressentais une sérénité, une paix dans l’air. Nous découvrions ce monde vraiment différent avec sa végétation luxuriante, son art de vivre, des gens doux et simples, un paysage colorée.

Tous les soirs, nous dinions à la lueur des bougies et dans une ambience tamisée que ce soit dans un restaurant végétarien à Ubud, sur la plage à Gili ou dans un restaurant design à Seminyak. Mon regard plongé dans celui de mon mari. Le coeur léger dans la douce fraicheur de la nuit.
Bali la nuit
La nuit, les bruits de la jungle à Ubud résonnaient comme une berceuse (j’avoue que j’ai mis quelques jours à m’y m’habituer 🙂 ). Le cri d’un petit lézard, le son de l’eau, le vent caressant les feuilles…
Certains matins, nous étions réveillés par la mélodie un peu trop entêtante des percussions traditionnelles balinais. Ils résonnent encore dans ma tête. Tout ça, nous plongeait dans une atmosphère hors du temps. Hors du monde que je connaissais.
Cette parenthèse dans ma vie. Ces instants présents infinis sont gravés dans ma mémoire.
L’esprit de Bali, ses couleurs, ses vibrations, son énergie, son ambience paisible résonnent tellement en moi. Continue Reading

What I love

[Testimonial] Noelle, 25, marvelous and happy

08/08/2015

testimonial coaching noelle
I haven’t post any article the last month to focus on building my website and my coaching practice.
Today, my first post is not from me. I’ve never given my pen to someone else on my blog before. I’ve requested some testimonials from my coachee. Noelle wrote me more than a testimonial. It is not easy to open your heart. So I want to thank Noelle for being so open to share her story, her struggles and her wins.
The best gift that I can ever receive from a coachee is when they break through their issues and beliefs and when they turn on their light to inspire others.

To You,
Dear Anna, dear All,

You know, sometimes in your life, you feel surrounded by (tough) events, events created by (tough) situations, situations created by your feelings about it. I will not put “tough” before feelings, as I don’t think there are tough emotions, it is more about intensity. At the end, the marvelous space and time effect make you conscious that when you feel intensely these emotions, you are just alive. One sometimes sees life as a circle. I would add that you should never forget that you are the center of this circle, and that nobody really settles the limits but you.
Continue Reading

What I love

Liebster Award

08/05/2015

liebster award
I’ve been nominated by one of my best friend Suriya from stem of sky.
In August 2014, Suriya said “I want to create my own store one day”. In the conversation, I told her “I want to be your life coach” (my first time saying it to anyone). The next day, she felt so motivated and inspired. It sparked her dream. “One day” was Last March. She opened her online store. After long hours or working day and night, she made it. I’m extremely proud of her.
Thank you so much Suriya! I love stem of sky. Suriya and Sura created a mood that has a simple neat design and unique to her.

How it works:
1) Thank and link the person who nominated you.
2) Answer the 11 questions asked by the person who nominated you.
3) Nominate 5-10 blogs with under 200 followers and add links to them.
4) Create 11 new questions for the people you nominate to answer.
5) Notify your nominees via social media.

If you’ve never heard of The Liebster Award, it’s an award that celebrates bloggers who have less than 200 followers (it depends on the rules sometimes it’s 3000 followers 🙂 ). It’s a great way to discover new blogs and get connected to new bloggers.
I love the questions Suriya asked. They are deep and meaningful. Thanks to her questions I know more about myself too.

My answers

1) What is your blog about?
It all begun in August 2014 when I challenged myself to change my career in one year. My idea was to share my experience and my progress during the year. I knew that I would go through of lot of changes.
I hired a life coach; I did a lot of introspection to raise my self-awareness. I discovered that I wanted to become a life coach myself. My blog took a new turn. Now, I’m sharing my experience to become a life coach as well.
My goal is to inspired people through my experiences, to help them to overcome their fears and to find like minded people.
I blog about life coaching, looking for my passion, career transition and self-development.


2) What’s something that makes you smile?
I’m a very positive person. A lot of things make my smile, here’s a non exhaustive list:
– Someone else’s smile,
– When I am with my husband,
– When I see someone passionate,
– My own jokes :),
– When I remember something I love or made me laugh,
– When I see some bright and curious eyes,
– When I can eat a tasty vegetarian dish,
– When I help someone,
– When I have a good/interesting/meaningful talk,
– When I see something mesmerizing in the nature (cherry trees blossoming, rice fields in Bali, open view on Paris, Monet garden…)
– And so much more.
Continue Reading