Life coach

Devenir coach de vie Q&A

17/03/2017

Devenir coach de vie conseils
Depuis que je suis devenue coach, je reçois très souvent des demandes pour que je partage des conseils à propos du métier de coach (formation, stabilité financière, création d’entreprise). C’est une carrière qui est très attractive en ce moment. Je suis contente qu’on m’envoie des mails. J’adore voir le chemin de chacun et l’envie grandissante d’aider les autres. Je voulais compiler mes réponses dans cet article et faire en sorte de rediriger les prochaines personnes qui me poseront des questions sur cet article :).

La réponse à chacune de ces questions pourraient faire l’objet d’un article de blog. Mais je voulais le faire court et que tout se trouve à un seul endroit.

Comment as-tu su que tu voulais devenir life coach ?

Je me suis faite aider par une conseillère de bilan de compétence et une coach pour m’aider à trouver ma voie. Lors de ma première séance du bilan, ma conseillère m’a demandé les carrières qui me faisaient envie. Je lui ai dit « Céramiste, journaliste pour les femmes et life coach ». A cette époque là, j’affirmais haut et fort que je ne savais ce que je voulais faire. Mais au fond, je le savais déjà. Il y avait quelque chose qui m’empêchait de l’admettre complètement et de le prendre comme mien. J’ai dû travailler sur mes blocages, mes aspirations pour comprendre ma mission de vie.

Ce n’est pas toujours évident pour tout le monde de savoir qu’on veut être coach. Il y a des personnes qui me contactent et qui le savent déjà qu’ils veulent être coach, d’autre qui sont séduits par la popularité du coaching et d’autre veulent faire une formation de coaching pour leur propre bien être.

Est-ce qu’il faut avoir fait des études particulières ?

Avant, je croyais que pour être coach de vie il fallait être psy, au moins 10 ans d’expérience et avoir tout expérimenté. Je pensais qu’il était impossible pour moi d’être coach. Je remercie ma conseillère de bilan de compétence de m’avoir dit ça « Anna, tu sais être coach, ça s’apprend. Ce sont des techniques. Il y a des formations pour ça. » ça a complètement démystifié le truc. Avant ça, ça tenait presque de la magie ahahah.

Par ailleurs, il existe aussi des coachs qui n’ont pas de formations. Je dirais que c’est comme tout ce n’est pas la formation qui fait tout. Ma première coach n’avait pas fait de formation de coaching. Or elle était extrêmement brillante. Être coach, ce n’est pas seulement une formation. C’est toute une philosophie de vie. Choisir de s’appliquer les principes de vie à soi, choisir de se mettre en centre de sa vie et faire de son propre bien être une priorité, vouloir aider l’autre et partager ce qu’on apprend sur soi.

Pour ma part, j’ai été formée à l’iPec qui est une école de coaching américaine. Je ne trouvais pas mon bonheur dans l’offre de coaching en France qui est très orienté vers le coaching d’entreprise et/ou de dirigeant. J’étais surtout intéressée par le coaching de vie. J’ai A-DO-RÉ ma formation. Je la conseille à tout le monde 😀.

Comment as-tu choisi ta formation ?

Il était important pour moi de choisir une formation qui résonnait avec moi. Je voulais surtout être life coach. En France, les formations sont trop orientés coaching d’entreprise et de dirigeant. Tu aurais dû me voir. J’étais très perfectionnisme. J’avais besoin de choisir la meilleure école. J’avais même fait une fiche excel comparative. C’est dire ! J’ai fait tous les webinaires pour découvrir l’école. J’avais shortilisté les écoles et j’avais appelé l’école pour en savoir plus. Une phrase m’a interpellé à lors du webinaire de l’iPecCORE Energy Coaching process: a process that to tap into the inner purpose and passion of a person, couple, group, or organization, and combine that with an action-oriented plan to achieve extraordinary and sustainable result “. Voilà pourquoi cette formation là.

D’autres personnes choisiront d’autres formations pour d’autres raisons 🙂

A quoi ressemble tes journées ?

Je trouve que c‘est une bonne question parce que quand je cherchais mon métier passion. Il est important de savoir ce que la personne fait et s’il y a des choses qui me rebuteraient. Par exemple, un recruteur me disait que 60% du temps, il le passait à parler avec des candidats. Wow, c’était génial. Mais que le reste du temps il le passait à écrire des rapports et choisir des candidats pour répondre aux besoins de l’entreprise. Ça me plaisait moins.

Donc pour en revenir à ma journée type, j’ai choisi de créer un style de vie qui me corresponde. Le matin, je le consacre à la construction de ma vie spirituelle. Je fais mes pages du matin, la méditation, les affirmations positives. Il m’arrive de prendre des appels le matin. Je coache de clients à partir de la fin de matinée. Je me réserve des créneaux pour le coaching entre midi et 14h et le soir. La plupart de mes clients travaillent donc ça leur va. Je me réserve l’après midi pour écrire et mettre à jour les réseaux sociaux. C’est un métier où je donne, partage et crée énormément. Une partie très importante est prendre du temps pour moi, aller dans le parc, me reposer et lire. Ce qui me permet de gérer mon inspiration, mes ressources, mon bien être et mon jardin intérieur.

Les journées types de chaque coach seront très différentes selon leur priorités.

anna chen life coach

Crédits : Marion heurteboust

Comment trouves-tu tes clients ?

Une question qu’on me pose tout le temps.
Si tu veux la réponse courte mais incomplète : Je les trouve grâce à mon site depuis google. Mais ça ne serait pas dire toute la vérité. J’ai un bon référencement. Or ça ne fait pas tout.

Je ne cherche pas mes clients mais je les attire. « Euh mais de quoi elle parle ? ».

J’ose croire que j’attire mes clients. Plus je m’exprime, plus je fais ce qui me passionne, plus je suis authentique, plus je suis alignée, plus j’attire mes clients. Les clients viennent de tout horizon. Les clients sont attirés par mon discours, mon histoire, ce que j’inspire et ma philosophie. Quand on choisit un coach, c’est toujours au feeling. On a besoin de faire confiance à la personne qui nous accompagne et qu’elle puisse comprendre votre situation. Il a été primordial pour moi de partager mon histoire et parler de mon coaching de manière à ce que ça résonne avec mes clients.

Il y en a qui viennent à travers mon site, d’autres grâce à mes cartes de visite ou autrement. On ne sait jamais. Ma première cliente, je l’ai eu grâce à une carte de visite qu’elle a trouvé dans la librairie anglaise à Paris. À l’époque je mettais un peu partout des cartes de visite dans Paris. Donc un peu “par hasard » sachant qu’il n’y a pas de hasard.

Quelles sont les débouchés?

J’avouerais que je n’ai jamais pensé au métier de coach en terme de débouché. Peut être que ça dépend de ton intention dès le départ. Si tu choisis le métier de coach pour le salaire, pour le potentiel d’embauche, je ne suis pas la bonne personne pour répondre à cette question. Je n’ai jamais approché le métier selon cette approche très cartésienne. Je ne peux pas te dire qu’un coache gagne typiquement xxxx euros par mois et le nombre d’offre d’emploi.

Ce que je peux te dire, c’est que les revenus d’un coach est très variable. Les coachs fixent eux même leurs honoraires de 70 à 150 euros voire plus pour les coachs de vie, et de 400 à 800euros de l’heure pour les coachs d’entreprise et de dirigeants. Après, l’avantage pour certain et l’inconvénient pour d’autre, c’est que c’est un métier que tu construis. Tu fixes tes honoraires librement. Tu choisis les personnes avec qui tu souhaites travailler. Ce côté entrepreneurial peut peut être en échauder plus d’un.

Quelle stabilité financière offre le métier de coach ?

Pour la faire courte, à moins d’être coach interne en entreprise, ça ne sera pas forcément un métier avec un salaire fixe qui tombe chaque mois. Ça sera en fonction des clients particuliers ou entreprises.

Peu importe les débouchés, peu importe la stabilité financière, le but c’est que tu fasses le métier de life coach à ta façon, que le marché soit favorable ou pas; ne devrait pas t’influencer. Je ne connais pas les chiffres du marché. Il doit surement y en avoir. Mais ce n’est pas la marché qui va dicter ton succès ni la création de ton entreprise.

Quant à la partie financière, on a tendance à vouloir que notre métier apporte un salaire tout de suite et nous donne un revenu stable. C’est la façon classique de voir un métier aujourd’hui.

Je sais pas si ça résonne pour toi mais je suis partie du principe que je voulais faire de ma passion mon métier. Pour moi, c’était mon objectif. Il ne me manquait plus qu’à savoir comment j’allais le mettre en place peu importe le temps que ça prendra. Et si je n’avais plus d’argent ou si ça ne rapportait pas assez pour subvenir à mes besoins, je pourrais faire un métier à côté pour m’aider financièrement.

As-tu des conseils à me donner ?

J’ai envie de te dire. Balance tout ce que j’ai dit sur ce qui se fait, les tarifs que pratiquent les autres coachs, le marketing etc. Suis ta passion, si tu as envie d’aider les autres à trouver leurs réponses, à réaliser leur projets, à réaliser leurs rêves et à être plus épanouie. Bienvenue à bord !

Sois portée par ta passion et ton envie de faire cette passion ton métier. Ne doute à aucun moment que tu vas y arriver. Ce conseil est vrai pour toutes les carrières pas seulement pour celui du métier de coach.

Chaque chemin est différent. Il n’y a pas de recette miracle qui fera que tu deviendras coach en X temps. Mais seul ton chemin est unique et magnifique. Il est semé de découverte et d’aventure. Savoure chaque instant entre le moment où tu vas commencer à te poser des questions, le moment où tu vas prendre la décision d’agir, le moment où tu vas rencontrer des personnes comme toi, le moment où tu vas avoir ton premier client gratuit puis payant, le moment où tu vas créer ton site etc. Tous ces moments sont des moments délicieux et précieux. Pas la peine de courir mais savoure. Ce n’est pas pour l’argent ni pour la stabilité financière que tu vas le faire. Mais pour l’amour de cette carrière, la joie de te lever le matin pour faire quelque qui te plait, le bonheur d’accompagner des personnes formidables.

Un conseil spécial coach, prend ton temps pour faire ton chemin. En anglais, ils disent « Walk the talk ». Ça veut dire : Incarne ce que tu prêches. Pour mieux coacher tes clients, fais un travail sur toi et tu pourras voir et coacher ces sujets chez tes clients. Fais toi coacher, reçois des thérapies, guéris tes maux, enlève tes propres blocages. Tu ne peux pas t’épargner ça. Je sais qu’on te dit qu’un coach n’a pas besoin de connaître le sujet sur lequel il coache parce que le client a les réponses en lui. C’est vrai. Mais ça ira tellement plus vite si tu cernes ce qui le bloque. Donc cherche à grandir, à avancer, faire ton chemin, pour toi même, pour aller plus haut, aller atteindre ton rêve. Tu pourras mieux aider ton client et surtout tu seras plus épanoui 😃

En réponse aux questions de Maman Délires

Tu ne fais que du coaching de vie ? tu n’as pas eu envie ni besoin de faire du coaching d’entreprise ?

Je ne fais que du coaching de vie pour les particuliers mais il m’est arrivé de faire un workshop en entreprise. Quand je me suis lancée, j’ai été claire avec moi même je ne voulais faire que du coaching pour particulier et pas faire de coaching en entreprise. Je t’avouerais que peut être une partie de moi faisant un blocage à ce niveau avec l’expérience que j’en avais et aussi par mon positionnement. J’aide les gens à trouver leur voie/passion et leurs plus grands rêves. Je pensais que ça n’avait pas sa place en entreprise.

Mais ça m’a traversé l’esprit d’aller voir en entreprise sur mon chemin mais je n’ai jamais fait suite. Sais-tu pourquoi ? Parce que je pensais parce qu’il le “fallait“. En partant de l’entreprise, j’ai choisi de créer une vie que j’aime et non faire ce qu’il faut. Mon challenge à moi a été toujours de revenir dans mon alignement : faire ce que j’aime, ce que j’ai envie, y croire et me donner à 100%, peu importe le temps que ça prendrait. Je ne dis pas que le coaching en entreprise est mauvais bien au contraire. Mais il est important de savoir pourquoi tu le fais et avec quelle énergie. Si tu le fais parce que tu penses que “tu devrais” en pensant que ça rapporte plus d’argent, il y aussi quelque part en toi qui pense que le coaching de vie ne rapporte pas assez ou ne marchera pas tout de suite… Pose toi les bonnes questions et comprend ton intention, tes croyances, tes blocages 🙂 Je ne te dis pas fais comme moi parce que chaque personne fait son propre chemin pour les raisons qui lui sont propres. Demande toi pourquoi tu as envie de le faire.

Tu sais aujourd’hui, je recommence à effleurer l’idée d’aller proposer mes services en entreprise. Mais pas parce que ça paie mieux. Mais parce que j’ai envie d’apporter mon univers en entreprise, leur apporter un souffle d’air pur et d’inspiration, leur montrer qu’une autre réalité est possible. Ce n’est plus l’envie d’avoir un meilleur revenu qui me motive et je n’ai plus peur d’y aller. Je le referais quand je sentirais que c’est le bon moment et surtout si ça m’éclate toujours de le faire.

Ce qui me fait peur c’est le RSI, le fait de devoir démarcher éventuellement des entreprises (je ne sais pas trop me vendre…). Quel statut prendre ( auto entrepreneure ? SAS ??)

Toute la partie entreprenariat est un peu nouveau c’est normal que ça puisse être source d’anxiété. Tu vas apprendre un sujet à la fois. On a l’impression que tout nous tombe dessus et que tout change. En France, on est le roi des trucs administratifs mais ça crée de l’anxiété chez tout le monde français/étranger tout le monde ! lol Je me suis inscrite au RSI. ça va. Je n’ai pas eu à l’utiliser. Je suis en bonne santé depuis. C’est ça l’avantage de faire un métier qu’on aime. On ne tombe plus malade. Je suis passée à travers des filets de la grippe !

Je suis en statut autoentrepreneur. C’est ultra simple. Je me suis également posée la question. J’ai choisi de bénéficier de la simplicité du statut auto entrepreneur et de l’ACCRE (regarde ça si tu ne l’a pas fait) avant d’atteindre le plafond de 33100 euros HT en 2017 et de changer de statut et de passer par un comptable etc.

J’espère que les réponses à ces questions ont pu t’aider. S’ils subsistent encore des questions, n’hésitent pas à les poser en commentaire. Je tâcherais d’y répondre.

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Aurore 07/04/2017 at 13:46

    Merci beaucoup pour cet altruisme !
    J’ai moi aussi changé de vie très récemment et suis devenue coach et hypnospécialiste. J’anime en parallèle des masterclass dans une nouvelle école de développement personnel. Tes conseils et partages d’expérience sont précieux, et répondent à nombre de mes questions et doutes 🙂 Je te souhaite une très belle continuation Anna, et espère avoir l’occasion de te rencontrer. En attendant, je vais te suivre sur les réseaux 😉
    Aurore Kennis

    • Reply Anna 07/04/2017 at 17:13

      Bonjour Aurore, Félicitation pour ton changement de vie ! Je suis heureuse que cet article puisse répondre à tes interrogations et surtout que ça puisse t’aider. Qui c’est peut être qu’on aura l’occasion de se rencontrer 🙂 Merci de me suivre. Anna

  • Reply zaanoun soukaina 13/04/2017 at 12:42

    Bonjour Anna!

    Le fait de te lire est très soulageant … tu as pu relever le défi et je te félicite pour ça. je voudrais moi aussi commencer un travail sur moi même parce que mon rêve c’est d’être coach de vie aussi. Aurais-tu un déplacement au Maroc pour donner des séances de coaching ? ou connais tu une bonne école de coaching au Maroc? je te serais très reconnaissante pour ta réponse. Merci d’avance !

    • Reply Anna 13/04/2017 at 13:30

      Bonjour Zaanoun, Félicitations pour ton envie de devenir coach. C’est un fabuleux métier ! Non je n’ai pas de déplacement de prévu Maroc mais mes séances de coaching peuvent se faire par skype ou téléphone. Je ne connais pas d’école au Maroc. Il y a des formations qui se font à distance ou qui ont besoin de peu de déplacements. Bonne journée, Anna

    • Reply Aurore Kennis 13/04/2017 at 15:21

      Zaanoun,
      La Haute École de Coaching est présente à Casablanca. J’ai suivi la formation à Paris, elle est excellente.
      Aurore

  • Reply soukaina 13/04/2017 at 16:02

    Anna et Aurore merci bcp pour vos réponses !
    Aurore, est ce que la formation à Casablanca est similaire avec celle de Paris ? ( Même staff Professoral?)
    As-tu une idée sur le prix et la durée de la formation ?

  • Leave a Reply