Life coach

Reconversion professionnelle : Est-ce que tu arrives à vivre de ton activité ?

28/11/2016

reconversion-professionnelle-vivre-de-son-activite
Je voulais répondre à la question qu’on me pose un peu trop souvent. “Est-ce que ça marche ? Est-ce que tu arrives à vivre de ton activité?” On m’a posé cette question (ou les variantes) à plusieurs reprises depuis que je me suis reconvertie. Ça me fait chier franchement. Voilà je l’ai dit. Haaannn je dis des gros mots dans mon blog. Oui. Bref lol.

Les personnes qui s’enquièrent de ma santé financière: Ma mère (normal). Des personnes que je connais et même des personnes que je connais pas me le demandent aussi (C’est un peu n’importe quoi…). Je pense que ce sont des personnes ont envie de se reconvertir mais elles n’osent pas et viennent me demander si financièrement ça va bien de mon côté. Surtout maintenant que ça fait 18 mois. On vient vérifier la température par ici.

Ça me fait chier parce que d’une ça ne les concerne pas et de deux, je n’ai pas à leur dire.

J’ai tendance à dire ” Oui ça marche” pour clôturer le sujet mais aujourd’hui je pense que ça mérite que j’y réponde vraiment.

Je comprends pourquoi on me pose cette question. L’un des plus gros freins qui empêche la reconversion, c’est l’argent. C’est l’inquiétude de beaucoup de mes clients aussi et de toutes les personnes qui veulent se reconvertir en fait. La question de l’argent, de la sécurité financière. On a envie de survivre et de bien vivre. On se reconvertit et on voudrait surtout pas perdre ce chèque à la fin du mois.

La reconversion : pas pour l’argent

J’ai envie de dire que ce n’est pas pour ça que je me suis reconvertie. Pas pour ça que je le fais, pas pour avoir 2500 euros à la fin du mois.

On va me répondre mais “ouiii mais faut bien manger, vivre, payer les factures non ? Tu peux pas ignorer ça.” On me l’a déjà dit celle là aussi.

Vous savez quoi ? J’avais déjà un travail qui me payait les factures et même très bien. Pendant 6 ans, j’ai fait ça. Ça m’a asséché l’âme de l’intérieur. Ça m’a tué à petit feu de faire quelque chose que j’aimais pas, qui me parlait pas qui ne faisait pas avancer le monde… Bref, quelque chose que je savais faire, que j’étais douée pour faire, où on me payait bien pour faire.

Si je devais faire ça pour l’argent et bien j’aurais continué. Je n’aurais pas changé de métier. Je n’aurais pas cherché ma passion sans relâche. Je n’aurais pas investi dans ma formation. Je n’aurais pas monté mon entreprise. Je n’aurais pas fait tout ça. Pas pour l’argent.

J’ai envie de vous dire. Ne vous inquiétez pas pour le côté financier. Je gère. Je ne suis pas sous les ponts. Je vais bien. J’ai des clients. J’ai des rentrées d’argent. Certes, ce n’est pas comme avant. Certes, ce n’est pas régulier.

Créer avec mon coeur

J’ai conscience que je pourrais créer le même revenu qu’avant. Je peux. Il me suffirait de faire quelques trucs marketing, du networking, payer pour de la pub, démarcher des entreprises, des webinaires, des trucs gratuits, des videos, des workshops… Il y a toujours un nouveau truc à faire pour avoir des clients. Mais je ne le fais pas aujourd’hui.

Vous allez me dire mais “Pourquoi tu ne le fais paaaaas???”

do-what-makes-you-happy

Tout simplement parce que je n’en ai pas envie. C’est pas comme ça que j’ai envie de mener ma carrière. Quand je suis partie du monde de l’entreprise, je me suis promis de faire ce que j’aime et bien sûr d’arrêter de faire ce que je n’aime pas. Quand on se force, on se crée du stress. Faut pas se leurrer dans le monde du coaching, il y a aussi des burn out. Il y a aussi des personnes qui se forcent, qui font des trucs marketing, qui courent les networking, qui deviennent aigris et qui vont à la pêche aux clients.

Je suis peut être idéaliste. Mais j’écoute mon coeur et mon intuition. Je sais que j’ai une façon de penser qui est différente. Je ne cherche pas (ou plutôt plus) les trucs qui marchent à tout prix.

A force de faire des trucs qui marchent, de faire comme les autres, faire ce que les clients attendent, de donner du gratuit, on en perd son identité, son argent, son âme et on s’oublie, on se déshonore.

Donc pour moi la question la plus importante, n’est pas “Qu’est ce qui marche?” mais “Qu’est ce que j’ai envie de faire ?” ou bien “Qu’est ce qui m’éclaterait de faire ?”. L’énergie derrière est différente. Je le fais avec tout mon coeur. Le travail n’est plus un travail mais un plaisir. Je fais confiance que ce que j’aime faire me mènera là où j’ai besoin d’aller.

anna-chen-life-coach-givernyPendant quelques temps, j’avais essayé de faire “ce qui marche”. D’ailleurs, j’ai appris pleins de trucs. Utile ou pas. Mais je le faisais dans le stress en me disant “il faut le faire ”. Mais c’était insupportable au quotidien. Je procrastinais. J’ai mis du temps avant de me rendre compte que quelque part en moi j’avais la peur au ventre de ne pas avoir la sécurité financière donc je me forçais à faire ce dont je n’avais pas envie. C’était moche à voir. D’ailleurs c’est pour ça que j’ai fait un break de 3 mois.

May your choices reflect your hopes not your fears – Nelson Mandela

Je veux monter mon entreprise petit à petit en suivant mes envies. En travaillant avec les personnes avec qui j’accroche, construire ma communauté, trouver ma voix, m’exprimer de plus en plus chaque jour. Je prends mon temps. J’ajuste et je me fais plaisir en même temps. Je cherche pas un succès instantané mais je veux créer mon rêve. Ça prendra le temps qu’il faudra mais je le fais à mon rythme et à ma façon. C’est ça le plus important.

Mais ce que je veux vraiment vous dire

Je suis heureuse de ce que je fais. Je change la vie des gens. Je les accompagne pour devenir qui ils sont vraiment. Je fais quelque chose qui a vraiment un sens pour moi. Je m’éclate dans mon job. J’apprends chaque jour. Je suis excitée de créer de nouvelles choses. Je suis tellement plus à ma place. J’ai l’incroyable chance de créer ce que j’ai envie selon mes envies.
Ça, ça n’a pas de prix.

Voilà ce que j’ai à dire aux personnes qui me poseront cette question dans le futur. En 2 mots: tout va bien, je gère la situation. Je fais ce que j’aime et comme j’aime. Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à lire ce post. A bon entendeur 😀

Allez tiens, je vais dire pareil à ma mère lool.

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply alessiagaiaAlessia 28/11/2016 at 20:53

    J’adore!!!!

    • Reply Anna 28/11/2016 at 20:56

      Merci Alessia <3

  • Reply nathalietoutsimplement 29/11/2016 at 10:33

    Nom de D*** de B*** de M*** que cet article fait du bien ! #teamgrosmots
    Je viens de me prendre une grosse claque dans la figure, moi qui suit en train de m’éteindre à petit feu dans un job qui ne m’intéresse plus. Tout y est dans ton article mais je retiens surtout la citation que tu as mise en photo. Je vais tacher de me l’enfoncer dans le crane pour arriver à franchir le cap et donner un autre sens à ma vie…

    • Reply Anna 29/11/2016 at 16:10

      hahaha #teamgrosmots

      Contente de voir qu’il te fasse autant de bien cet article !

      Tiens le coups dans ton boulot. Il y a une autre réalité. Tu peux choisir aujourd’hui par commencer à faire quelque chose que tu aimes vraiment. Pas obligé de s’attacher tout de suite au boulot. C’est un gros morceau. En faisant un petit pas aujourd’hui. Rien que ça, ça commencera à bouger dans ta vie.

  • Reply ceddelph 16/12/2016 at 13:56

    C’est exactement ça !! Anna change la vie des gens et pas pour l’argent ça c’est sûr !! En tout cas, elle a changé la mienne et continue de la changer quotidiennement même si le coaching est terminé pour le moment. Pourquoi ? Parce qu’elle a cette immense compétence et cette intime conviction de savoir nous faire dénicher ce petit coin de bonheur enfoui au fond de nous. Et son principal objectif est de nous le faire découvrir tout comme elle l’a découvert pour elle. On sent cette immense joie qu’elle a de vouloir communiquer cette grande découverte. J’ai croisé Anna sur mon chemin et ce qui est important, bien au-delà de l’argent, c’est que cette rencontre restera indélébile. Encore merci Anna !

    • Reply Anna 19/12/2016 at 16:40

      Je suis trop heureuse de te lire Delphine ! 🙂 Tes mots me touchent du fond du coeur. <3. J'en ai les larmes aux yeux... 😀
      Ça a été un magnifique aventure de te voir fleurir et découvrir ton coin de bonheur jour après jour.
      J'espère que tu profites bien de tes fêtes de fins d'années. Tous mes meilleurs voeux de bonheur à toi et ta famille !!

      Merci merci merci

  • Reply Devenir coach de vie Q&A – Do What You Love 30/03/2017 at 18:44

    […] Quelle stabilité financière offre le métier de coach ? […]

  • Reply Ovigue Melody 30/08/2017 at 23:14

    Merci pour ce beau message.
    Ça fait du bien 🙂

    • Reply Anna 31/08/2017 at 06:18

      Bonjour Melody, Heureuse que ça t’ait plu 🙂 ça m’a redonné l’envie de le relire ! ça m’a fait du bien aussi.

    Leave a Reply