Ce que pensent les autres

04/03/2015

reaction-a-la-reconversion-professionnelle

GettyImages


J’avais du mal à parler de ma reconversion professionnelle avec mon entourage. J’avais peur qu’ils ne comprennent pas ou même qu’ils se moquent de moi. Quoi? Tu veux changer de boulot? Mais tu as un super diplôme, tu bosses dans une boite sympa et t’as un bon salaire… Voila les voix qui me hantaient. Je faisais attention à en parler seulement au bon moment et aux bonnes personnes. Ce sujet me touche beaucoup et j’avais vraiment pas envie que les gens le prennent comme une blague. Je n’avais pas envie de passer des heures à me justifier. J’ai rencontré plusieurs types de réaction que j’ai classés ainsi:

Type 1: Les personnes qui ne comprennent pas du tout

Ils sont complètement fermés à la possibilité d’avoir un job passion ou à un autre mode de vie. Pour eux, la vie ça se resume à :
– Avoir un bon salaire,
– Avoir des enfants,
– Avoir un nombre défini de jours de vacances,
– Travailler de 9h a 18h, 5 jours par semaine,
– Avoir une passion ou centre d’intérêts seulement hors du boulot.
Ces personnes pensent que la vie est ainsi faite et qu’on n’y peut rien, je ne fais que me rendre malheureuse et que je perds mon temps à penser autrement. Plus vite, je reviendrais à la raison, moins je me ferais de mal. Ils argumenteront avec moi pendant des heures que j’ai tord et que je ne peux pas vivre de ma passion. Ils pensent que si je faisais de ma passion mon boulot, ma passion deviendrait une obligation. Avec la contrainte financière, on en perdrait sa passion.

Type 2: Les personnes font semblant de comprendre

Les personnes qui disent comprendre mais qui en même temps disent que ce n’est pas pour eux. Ils disent comprendre mon envie de faire de ma passion mon métier mais eux-mêmes ils s’empêchent d’y penser et cherchent des raisons pour expliquer pourquoi ça ne peut pas s’appliquer à leur cas. Ils veulent pourtant être libre et vivre une vie passionnée.

Mais ils ne peuvent pas voir au delà de leurs contraintes: l’emprunt qu’ils ont contracté pour leur maison, leurs enfants et leurs devoirs envers leur famille. Ils se sentent piégés par des murs qu’ils se sont construits eux-mêmes. Ils ne peuvent rien faire d’autre que de se plaindre. Ils ont l’impression que leur propre vie leur échappe. Ça arrive parfois qu’ils rêvent d’une vie excitante et épanouissante où ils s’imaginent photographe, artiste, architecte… Mais ils reviennent vite à la réalité.

Type 3: Les personnes qui comprennent

Ils comprennent mais ils :
– Ne savent pas comment faire pour vivre de leur passion,
– Ne savent pas par où commencer,
– Manquent de confiance,
– N’osent pas,
– Ont peur et préfèrent ne rien faire.
Je suis dans cette catégorie. Je souhaite rencontrer plus de personne de ce type. Nous pourrons échanger des conseils et s’entre aider.
J’ai appris qu’une collègue avait aussi envie de changer de carrière. Quand nous parlons des personnes qui ne comprennent pas (type 1 et 2), nous pensons qu’ils ne sont pas “conscients”. C’est un peu comme dans le film Matrix. Elle et moi avons conscience de l’existence de la “Matrix” et que nous cherchons à nous débrancher pour vivre librement. Je ne comprenais pas pourquoi il n’y avait pas plus de personnes qui étaient conscientes. Ma collègue me disait que le monde ne fonctionnerait plus (au moins comme on le connait à l’heure actuelle) si tout le monde était conscient, personne ne voudrait travailler dans des métiers ennuyeux mais au fond nécessaires.

Type 4: Les personnes qui vivent leurs rêves

Ces personnes m’inspirent. Ils me donnent envie de me battre, de ne pas laisser tomber et me font croire que c’est possible de réaliser ses rêves.
Je pense avoir adoptée le point de vue tous les types sauf le type 4. Je rêve de devenir un type 4 et vivre mon rêve.
L’important est d’y croire, de vouloir changer et se poser les bonnes questions. Nous sommes plus ou moins libres dans nos esprits. Nous avons tous besoin de rêver.

Plus nous nous focalisons sur nos peurs, nos obstacles et nos freins, moins nous pourrons rêver ou nous libérer de ce quotidien morose. Toutes les obstacles qui nous empêchent de vivre n’existent que dans nos esprits. Notre education, notre expérience et notre entourage modèlent qui nous sommes et la façon dont nous appréhendons le monde.
Par exemple, si on nous rabâche toute notre vie qu’il est difficile de gagner de l’argent, il y a de forte chance que cette croyance soit ancrée en nous et que nous ayons plus de difficulté à être riche. Si, au contraire, on nous répète que l’argent va et vient facilement, il est plus probable que nous adoptions un autre rapport à l’argent et qu’il soit plus facile de gagner de l’argent. Nous portons tous en nous des certitudes et des peurs qui nous limitent.

Je n’arrive pas à me projeter dans ma carrière dans 5, 10 ou 20 ans. Je m’en voudrais tellement si je restais dans ce métier jusqu’à la retraite. Je m’entends crier à l’intérieur qu’on ne vit qu’une fois et que je me le dois à moi-même de vivre mes rêves. Ce cri est plus fort que mes peurs, que ma procrastination et que mon besoin de sécurité. Je ne dis pas que ça sera facile. Je dis que c’est possible de vivre ses rêves. Croyons en nos rêves.

You Might Also Like

15 Comments

  • Reply mopourmots 04/03/2015 at 16:58

    Bonjour Anna, en tant qu’heureuse T4 depuis 4 ans je peux te dire que plus le temps passe moins on rencontre de T1, T2 et même T3. Ou alors on ne les voit plus ! A bientôt 🙂 Morgane

    • Reply Anna 04/03/2015 at 17:01

      Hello Morgane, Contente de te l’entendre dire. Tu vis dans un monde different du mien. Je vis entourée de t1 et t2. Je ne rencontre pas beaucoup de t3 non plus. Je me prepare au mon saut dans la grand bain des t4 !! merci, Anna

  • Reply Aurore 04/03/2015 at 22:11

    Courage ! Vivre entouré de t4 permet vraiment d’avancer. 🙂

    • Reply Anna 04/03/2015 at 22:32

      Merci pour tes encouragements. Oui Aurore devenons des T4

  • Reply laurahantz 05/03/2015 at 09:10

    Il faut tous être des T4!!!

    Moi j’aimerai changer de vie aussi, mais beaucoup ne comprennent pas pire me font voir juste les mauvais côtés!

    • Reply Anna 05/03/2015 at 09:14

      Oui soyons des t4 ! Ne te laisse pas décourager par les personnes négatives. Les mauvais côtés dont ils te parlent en disent plus long sur leur façon de voir la vie et leurs propres difficultés que ta vie et ta réalité à toi. Fais ce que tu aimes et ce qui te fais vibrer <3

  • Reply Alexandra - HISPAFRA 05/03/2015 at 12:41

    Anna, super article !
    Pour répondre au titre de ton article, je dirais simplement que l’on doit vivre pour soi et non pour les autres !
    Je pense que nous vivons à une époque où il est de plus en plus aisé de choisir la vie que nous voulons mener (plus ou moins… ;-)).
    J’ai moi aussi connu ta situation il y a quelques années, entourée notamment de personnes types 1 et 2. Bilan : aujourd’hui je suis beaucoup plus heureuse qu’avant, plus épanouie professionnellement.
    Et rien n’est définitif dans la vie. J’aimais beaucoup mon activité professionnelle précédente, et me dis que je pourrai toujours y revenir si je le souhaite !
    Avec une bonne préparation, le changement de vie ne devrait être que positif 😉
    Alexandra

    • Reply Dave 26/06/2015 at 20:38

      J’ai moi-même fait le pas en effectuant un changement de carrière important après m’être senti fortement appelé à exercer une passion que je m’étais découvert. D’étranges coïncidences porteuses de sens peuvent parfois nous amener à ce carrefour. Parfois, on peut aussi se sentir appelé à laisser notre masque social derrière pour réaliser nos aspirations les plus profondes. Ce que je retiens le plus, c ‘est cette citation de Goethe : dès que l’on s’engage pleinement , la providence se met en marche… C’est le cas de plusieurs qui se sont lancés avec courage dans des projets qui les emballaient en doutant de leurs ressources mais que mystérieusement, la vie leur a amené des choses à lesquelles ils ne s’attendaient pas!

      • Reply Anna 27/06/2015 at 10:39

        J’aime beaucoup cette citation aussu, je crois que quand on s’autorise à faire ce qui nous passionne, à vivre nos aspirations profondes alors la providence, la synchronicité ou l’univers se met en marche dans notre sens et apporte des opportunités.

  • Reply Anna 11/03/2015 at 19:59

    Merci Alexandra pour ton témoignage 🙂 Oui je suis contente de voir qu’il y a beaucoup de personne qui réussissent à changer de vie. Trop longtemps j’ai été entourée de personnes trop negatives qui m’ont influence dans mes choix j’imagine. J’ai appris avec mes propres convictions et c’est pas toujours facile de se défaire de l’opinion des autres.
    Le changement de vie est possible !

  • Reply audrey 21/05/2015 at 14:36

    Super ton article! Ca résume bien toutes les catégories de gens qui nous entourent. Comme toi, j’étais principalement entourée de T1 et T2…puis avec mon ami on a quitté notre vie de F1 pour devenir des F4 (tout vendu, quitter nos CDI, notre maison de location…)pour partir là où on avait envie d’aller avec notre vie dans un sac a dos de 20kgs.
    On a jamais regretté! C’est plutôt les F1 qui nous on découragés au début et qui nous prenait pour des fous, sont maintenant fiers et envieux de ce que l’on a pu faire.
    Aujourd’hui on s’est installés dans une vie de F3, mais on sait que ça ne sera pas possible des années…faire partie des F4 c’est tellement excitant!!!
    Bref il faut vivre ses rêves! a quoi ça sert d’avoir une belle voiture, un écran plat dernier cri et une routine ? A rien!
    Vivre ses rêves c’est le plus important, alors bonne chance, bonne route et take care 🙂

    • Reply Anna 21/05/2015 at 19:27

      Hello Audrey, oui on passe souvent par tous les types 1, 2, 3 et 4 avant d’arriver au type 4. Le graal est de faire perdurer le type 4. Vivre le rêve toutes sa vie et continuer à le savourer. ça doit être pas facile de revenir dans un type 3 une fois qu’on a goûté à la vie de rêve.
      Merci pour ton témoignage !

  • Reply Si tu devais changer de vie, que ferais-tu ?– Voyages etc… 25/05/2015 at 15:33

    […] en ses rêves et surtout ne pas laisser les parasites extérieurs essayer de les briser, fuyez ceux qui ne croient pas en vous, accrochez-vous à cette petite voix qui vous dit que vous prenez la bonne […]

  • Reply Ce que pensent les autres – coach-therapy 22/05/2016 at 08:12

    […] Source : Ce que pensent les autres […]

  • Reply Toi, tu feras le chemin – Do What You Love 13/01/2017 at 16:51

    […] à petit, ma langue s’est déliée. J’ai réussi à vivre au grand jour ce que j’endurais. . Je parlais de mon mal être à mes collègues, mes amis, les amis de mes amis. Moi qui me suis longtemps sentie isolée dans ce […]

  • Leave a Reply