Comment j’ai arrêté d’être somnambule

19/02/2015

self-developpement

Les somnambules

En fait, je ne suis pas somnambule 😛 C’est une référence au post ultra intéressant de Personal Excellence. Quand je l’ai lu, ça m’a soufflée. Je vous encourage à le lire.

Dans son post, les somnambules sont les gens qui ne cherchent pas atteindre leurs rêves et qui n’ont pas de but dans leur vie et qui n’ont pas de vision claire de ce qu’ils veulent accomplir.
Comment savoir si vous êtes vous même un somnambule dans votre vie :
– Vous avez des activités futiles :Pour passer le temps, vous regardez beaucoup la télé, surfez sur le net, faite la fête, jouez à des jeux addictifs, vous vous plaignez souvent…
– Semaines après semaines, vous attendez avec impatience le week-end,
– Vous manquez de motivation,
– Vous n’avez de but précis dans votre vie,
– Vous faites comme tout le monde sans savoir pourquoi (se marier, avoir des enfants, acheter une maison).

Moi aussi, j’ai été une somnambule

Pendant longtemps, je n’ai pas arrêté de me plaindre à propos de mon boulot, de ne pas avoir d’activités intéressantes en dehors du boulot, de mes amitiés tièdes. Mais je ne faisais rien pour changer. Au boulot, j’exécutais les mêmes tâches qui ne faisaient aucun sens pour moi. Je n’arrivais pas à me projeter dans ma carrière dans 5 ans ou 10 ans. En rentrant du travail, soit j’étais scotchée sur mon canapé à regarder n’importe quoi à la télé, soit je sortais pour décompresser, soit je surfais sur le net jusqu’à 2 heures du matin nuit après nuit. Même si mon boulot était ennuyeux et peu motivant, je travaillais beaucoup pour réussir.

Le réveil

Fin de l’année 2012, nous avons eu une période très intense et stressante. Je m’étais énormément investie. Au début 2013, il se passait quelque chose d’inquiétant : les mêmes symptômes que j’avais eu 3 ans auparavant. Mais cette fois-ci, c’était alarmant: mon coeur battait très fort comme s’il allait exploser, une extrême fatigue le soir quand je rentrais chez moi, mes doigts tremblotaient parfois, j’étais trop mince alors que je mangeais avec appétit. Mon hyperthyroïdie était de retour. À l’époque en 2010, les symptômes étaient beaucoup plus légers. Cette fois-ci, mon médecin m’avait conseillé de me faire retirer la thyroïde. Il en était hors de question pour moi. Des recherches ont montré le lien entre le stress et les maladies de la thyroïde. Ça a été un signal d’alarme pour moi. Mon travail me stressait beaucoup trop et je ne pouvais plus laisser un boulot, que je n’appréciais même pas, détruire ma santé. Je déprimais et je stressais pour ma santé parce que je ne savais plus quoi faire dans cette situation. J’étais envahie par l’anxiété. Mes nuits étaient agitées. J’avais du mal à me lever le matin pour aller au travail. Je tournais en rond.

J’ai mis 6 mois avant de mettre des mots sur mon mal être. Six mois pour réaliser que je ne voulais tout simplement plus continuer dans ma carrière en informatique. En septembre 2013, j’étais en vacances avec mon futur mari en Andalousie. Ça faisait plusieurs jours que nous profitions de l’ambiance chaleureuse et mangions des tapas à tous les repas :). Quand, je ne sais pas pourquoi, j’ai eu une très brève pensée au sujet de mon boulot, tout mon corps s’est contracté d’un coup. Ça n’a duré qu’une seconde. Mon corps a exprimé ce que je ressens au quotidien à cause de mon boulot. J’ai compris à ce moment là l’effet que mon travail avait sur moi. C’est pas normal qu’une simple pensée à propos de mon travail provoque une réaction aussi forte. Je ne pouvais plus accepter de continuer dans ce poste qui me stressait tant et qui affectait également ma santé.

Premier pas

La première chose que j’ai faite au retour de vacances a été d’annoncer à mon manager que je voulais changer de carrière, que je ne voulais plus continuer. J’ai été soulagée de l’avoir dit. Je savais que c’était le premier pas sur un long chemin. J’avais enfin décidé d’agir. À partir de ce moment, je n’étais plus une somnambule. J’avais décidé de réaliser mes rêves et de vivre de ma passion. Pour commencer, je devais d’abord découvrir quels étaient mes rêves et mes passions. Ça c’est un autre sujet qui fera l’objet d’un autre post! C’était mon premier pas vers mes rêves 🙂

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Cath 03/03/2015 at 11:40

    Ton histoire, ton ressenti, tout ça… Ca me parle vraiment, ça me touche! Je file vite lire d’autres articles 😀

  • Reply Anna 03/03/2015 at 11:42

    Ca me touche quand les gens se retrouvent dans ce que je dis.Merci merci pour ton commentaire !!

  • Leave a Reply